Traducteur nomade ou sédentaire ? Faites le test !

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas et c’est l’éternel dilemme pour le traducteur freelance qui prévoit de partir quelques jours : prendre des vraies vacances et déconnecter, ou emmener un ordinateur portable et quelques dossiers ? Pouvoir travailler de « n’importe où » est une vraie liberté mais présente tout de même quelques contraintes… Avant de délocaliser votre bureau, testez votre aptitude au nomadisme !

Travail nomadePhoto non contractuelle :)

Dans quel type d’ambiance sonore préférez-vous travailler ?

  1. Le silence. Complet. Vous avez refait l’isolation de votre bureau et vous prévoyez d’investir dans des murs capitonnés.
  2. De la musique à faible volume ou l’ambiance d’un café (installé dans un vrai café ou connecté au site Coffitivity).
  3. L’isolement vous déprime : vous préférez entendre les enfants qui jouent dans la pièce d’à côté. Ou le brouhaha d’un fast-food à l’heure de pointe.

Vous devez prendre l’avion et vous n’avez droit qu’à un bagage à main.

  1. D’accord, à condition de faire l’aller-retour dans la journée.
  2. Pourquoi pas, pour un week-end.
  3. Aucun problème, vous avez l’habitude de voyager léger, vous pouvez partir une bonne semaine.

Pour vous, l’équipement informatique indispensable c’est…

  1. Une unité centrale, deux écrans 23 pouces, une imprimante et un scanner.
  2. Un ordinateur portable, une tablette et un micro-casque.
  3. Un ordinateur portable.

Vos petites manies :

  1. Vous travaillez toujours avec le chat qui ronronne sur vos genoux, et la vue sur le jardin.
  2. Il vous faut au minimum trois tasses de thé ou de café par jour.
  3. Vous aimez faire une courte séance de méditation ou de yoga avant de vous mettre au travail.

Avez-vous un objet fétiche dans votre bureau ?

  1. Le bureau. Un magnifique meuble en bois chiné dans une brocante.
  2. Un cadre avec une photo de vos enfants.
  3. Non. Ah si, le stylo Big Ben que votre nièce vous a rapporté de Londres.

Vous êtes à l’hôtel, et la connexion Wifi n’a pas l’air de fonctionner…

  1. Vous envisagez un rapatriement d’urgence. Ou un changement d’hôtel, au moins.
  2. Tant pis, vous avez repéré tous les McDo et cybercafés dans un rayon de 2 km.
  3. Pas de panique, votre clé 3G vous accompagne partout.

Votre dernier investissement pour travailler plus confortablement :

  1. Un fauteuil de bureau en cuir, pour éviter les douleurs lombaires.
  2. Un micro-casque et un logiciel de reconnaissance vocale, pour éviter les tendinites.
  3. Une deuxième batterie pour votre ordinateur portable, pour travailler même sans électricité.

Pour vos recherches terminologiques et documentaires :

  1. Vous possédez une imposante collection de dictionnaires et d’encyclopédies.
  2. Vous avez quelques ouvrages papier, mais vous consultez principalement des ressources en ligne. À l’exception du Guide anglais français de la traduction de René Meertens, que vous emmenez partout avec vous.
  3. Vous utilisez uniquement Internet et quelques ouvrages électroniques téléchargés sur votre liseuse. Ça prend moins de place et ça évite de couper des arbres.

Comment archivez-vous vos notes et vos documents importants ?

  1. Vous avez une grande étagère pleine de cahiers, de classeurs et de dossiers.
  2. Vous conservez quelques paperasses, mais une bonne partie de vos documents est stockée sur disque dur ou dans le « cloud ».
  3. Vous êtes passé au « tout électronique ». Evernote, Dropbox et votre disque dur externe sont vos principaux alliés.

Vos horaires de travail, c’est plutôt…

  1. 8h-12h / 13h30-18h du lundi au jeudi, et 8h-12h / 14h-17h le vendredi.
  2. En règle générale, vous faites en sorte d’être joignable aux « heures de bureau » et vous évitez de travailler le week-end, mais vous ne vous imposez pas d’horaires précis : cela varie en fonction de votre humeur, de votre charge de travail et de vos autres contraintes.
  3. Cela dépend de votre charge de travail, des fuseaux horaires (le vôtre et ceux de vos clients), de vos obligations familiales, des horaires des personnes qui vivent avec vous ou des amis qui vous hébergent, des horaires d’ouverture du McDo en cas de panne de WiFi… Bref, vous vous adaptez.

 

Résultats

Vous avez une majorité de A :

Vous êtes sédentaire. Travailler ailleurs qu’à votre bureau est quasiment impensable pour vous. Vous tenez à votre confort et vos habitudes de travail vous rendent assez peu mobile. Vous évitez le nomadisme, à moins d’y être contraint. Si vous ne voulez pas passer des fêtes de fin d’année trop éprouvantes, mieux vaut prévoir quelques jours de « vraies vacances » ou rester travailler chez vous.

Vous avez une majorité de B :

Vous travaillez essentiellement à votre bureau, mais vous êtes disposé à aller « prendre l’air » de temps en temps. Vous êtes suffisamment mobile pour pouvoir emporter du travail à faire lorsque vous êtes en déplacement, par exemple. Délocaliser son bureau peut être un bon compromis si vous avez envie de partir en vacances quelques jours mais que vous devez travailler. Attention toutefois à bien anticiper et à ne pas voir trop grand, car vous serez sans doute moins productif et moins disponible que d’habitude !

Vous avez une majorité de C :

Vous êtes un vrai nomade, voire un traducteur tout-terrain ! La routine vous ennuie, l’inconfort et le bruit ne vous font pas peur, et vous avez réduit vos besoins au minimum pour être opérationnel même dans les conditions les plus extrêmes. Sans doute avez-vous déjà goûté aux joies des « vacances-travail », et peut-être lisez-vous ces lignes sur votre smartphone, allongé sur une plage paradisiaque au bout du monde… Profitez-en bien !

Alors, nomade ou sédentaire ? Dites-nous tout !

 

Les mots nomades

Jeanne Vandewattyne, traductrice indépendante anglais-français et espagnol-français, spécialisée dans le développement international, le tourisme et le secteur maritime (pêche, aquaculture et environnement marin).

Me contacter

Jeanne Vandewattyne
Les mots nomades
Tél. : (+33) 06 76 71 57 46
E-mail : jeanne [at] lesmotsnomades.com
Page Facebook Twitter LinkedIn E-mail Flux RSS