Rencontres de traducteurs : 10 bonnes raisons d’y aller

Cette semaine, un article de circonstance : je reviens d’une semaine en Espagne, où j’ai eu la chance de faire la connaissance d’autres traducteurs et traductrices. Les rencontres de traducteurs sont pour moi des moments de partage et d’échanges constructifs, toujours très motivants ! Si vous n’avez pas l’habitude de rencontrer vos confrères « pour de vrai », voici 10 bonnes raisons de franchir le cap.

Rencontre de traducteurs

« Dévirtualiser » nos relations internet

On a beau être en contact quasi quotidien avec des centaines de traducteurs sur les réseaux sociaux, rien ne vaut une rencontre en chair et en os ! C’est important de pouvoir mettre un visage et une voix sur un nom, d’échanger en temps réel, et de confirmer des affinités qui jusque-là n’étaient que virtuelles.

Rencontrer de nouvelles personnes

Tout le monde n’est pas sur les réseaux sociaux ! Nous cantonner à nos contacts Twitter ou Facebook nous ferait passer à côté de belles rencontres et de gens passionnants. Les contacts, c’est aussi dans la vraie vie !

Rompre l’isolement

Quand on travaille en freelance, de chez soi, on n’a pas l’occasion de papoter avec les collègues autour de la machine à café ! Dans une profession aussi « solitaire » que peut l’être le métier de traducteur, ça fait du bien de quitter quelques heures son écran d’ordinateur pour aller discuter avec des confrères.

Sentir que l’on fait partie d’une communauté

Depuis ma première rencontre de traducteurs en novembre dernier, je suis ébahie par la solidarité, l’entraide et la convivialité qui existent entre traducteurs, bien au-delà des rivalités et de la concurrence. Quand, comme moi, on débute dans la profession et que l’on ne sait pas toujours très bien où on va, se sentir entourée et épaulée par ses confrères, ça motive énormément.

Échanger sur nos préoccupations communes

L’avantage de discuter avec d’autres traducteurs, c’est qu’ils ont les mêmes centres d’intérêt et les mêmes préoccupations que nous. Les tarifs, les associations professionnelles, les formations ou nos outils de TAO préférés… Voilà le genre de sujets qu’il est difficile d’aborder avec des amis non traducteurs !

Se tenir informé sur notre profession

Une rencontre entre traducteurs, c’est aussi là que l’on peut évoquer l’actualité des associations professionnelles, les nouveaux projets des uns et des autres, les formations à ne pas rater… La discussion de vive voix est souvent plus spontanée et plus libre que sur internet : c’est le moment de glaner de précieuses informations !

Recevoir des avis et des conseils

Encore une fois, en tant que débutante, ces rencontres sont souvent riches d’enseignements : un retour sincère sur notre carte de visite ou notre blog, des conseils avisés pour bien démarrer… C’est très formateur !

Partager un moment convivial

Halte au cliché du traducteur asocial et reclus chez lui derrière son ordinateur ! La plupart des traducteurs et traductrices que j’ai eu la chance de rencontrer sont des gens très ouverts et bons vivants. Et même si on parle beaucoup boulot, c’est aussi l’occasion d’apprendre à se connaître, d’évoquer d’autres sujets, autour d’un verre ou d’un bon repas.

S’ouvrir à de nouvelles opportunités de collaboration

Certaines rencontres peuvent déboucher… sur des clients ! Le bouche-à-oreille fonctionne plutôt bien dans le milieu de la traduction. Encore faut-il connaître un minimum quelqu’un avant de le recommander à un client. Pour autant, cela ne signifie pas que notre présence à des rencontres de traducteurs doit forcément être intéressée, ou motivée uniquement par cette perspective !

Se faire des amis

Ça, c’est en quelque sorte la cerise sur le gâteau ! Eh oui, quand on a de réelles affinités avec un confrère ou une consœur, la relation professionnelle peut parfois se transformer en véritable amitié !

 

Et vous, participez-vous à des rencontres de traducteurs ? Qu’est-ce que cela vous apporte ? Racontez-nous !


Un merci tout particulier à Nelia, Nathalie, Alice, Martine et Nathalie, qui ont fortement inspiré cet article, et aux traducteurs rennais et catalans pour leur accueil…

5 commentaires
  1. Merci à toi ! Bises !

  2. @Nelia :)

  3. Heureuse pour toi de cette rencontre et de ces partages en tous sens avec des collègues et amis « pour de vrai ». Ton enthousiasme est communicatif… je pense qu’ils l’ont ressenti et y ont répondu « présents » ! :)

  4. Je viens juste de découvrir ton article, Jeanne… Que de bons souvenirs, ce repas de traducteurs à Barcelone…
    Très justes, tes observations.
    Espérons que la prochaine rencontre arrive bien vite !

  5. Alice, on t’attend de pied ferme en Bretagne ! Je regrette juste d’avoir oublié l’appareil photo, ça aurait été sympa d’immortaliser ce bon moment. Et si tu as la recette de la fideua, je suis preneuse ! :)

Laisser une réponse

*

Les mots nomades

Jeanne Vandewattyne, traductrice indépendante anglais-français et espagnol-français, spécialisée dans le développement international, le tourisme et le secteur maritime (pêche, aquaculture et environnement marin).

Me contacter

Jeanne Vandewattyne
Les mots nomades
Tél. : (+33) 06 76 71 57 46
E-mail : jeanne [at] lesmotsnomades.com
Page Facebook Twitter LinkedIn E-mail Flux RSS