Plus rapide au clavier !

Plusieurs facteurs déterminent la vitesse à laquelle on traduit : notamment, le niveau de difficulté du texte, la maîtrise du sujet, et, bien entendu, la vitesse de frappe. Pour traduire plus vite, on va miser sur l’expérience, la formation et la spécialisation. Tout cela prend du temps. Un moyen rapide pour gagner en productivité, c’est déjà d’augmenter sa vitesse de frappe. Mais comment ?

Machine à écrire

Exercices de frappe

Vous tapez au clavier à deux doigts ? Ou alors votre vitesse de frappe est satisfaisante, mais vous ne quittez pas vos mains des yeux ? Il est grand temps d’apprendre à taper plus efficacement ! Et il n’y a pas de méthode miracle, il faut s’exercer !

Certains logiciels gratuits vous accompagnent dans votre apprentissage. Par exemple, Dactylo, qui propose 19 exercices pour une progression en douceur, des syllabes le/la/du/au pour apprendre à bien positionner les mains, aux phrases complexes truffées de majuscules, d’accents, de cédilles et traîtres apostrophes… C’est très laborieux au début, car il faut tout réapprendre de zéro, mais si on persévère, on arrive en quelques semaines à une vitesse de frappe acceptable sans regarder son clavier.

Une fois que l’on a réapprivoisé son clavier, on peut estimer sa vitesse de frappe sur des sites comme Lecturel ou Dactylocours, qui calculent le nombre de mots par minute ainsi que le niveau de précision. Tenter de battre son propre record de vitesse, c’est plus ludique qu’un cours !

Mon conseil : pendant votre apprentissage, obligez-vous à taper de cette façon au quotidien, y compris pour écrire un mail ou un article de blog par exemple, et pas uniquement pour réaliser les exercices.

Des raccourcis bien utiles…

Taper une ligne entière de texte dans Word, se rendre compte que le verrouillage des majuscules était activé, tout effacer et tout retaper en minuscules… Ça vous est déjà arrivé ? Moi oui, et j’ai pesté plus d’une fois ! Jusqu’au jour où j’ai découvert que ce problème pouvait être résolu en deux clics. Tout simplement grâce au raccourci Maj + F3 (dont j’ai déjà parlé ici).

Les raccourcis clavier, voilà qui évite de manipuler la souris et fait gagner un temps incroyable quand notre ordinateur est notre principal outil de travail !

Il existe des raccourcis clavier génériques pour Windows, des raccourcis spécifiques à Word, mais aussi pour d’autres logiciels (TAO notamment) que vous utilisez tous les jours !

Mon conseil : gardez sur votre bureau une liste des raccourcis qui vous semblent les plus utiles, et forcez-vous à les utiliser de temps en temps. À force de vous en servir, vous les mémoriserez, et vous ne pourrez vite plus vous en passer !

… et personnalisables !

La plupart des logiciels vous permettent également de paramétrer vos propres raccourcis personnalisés.

Encore plus fort, le logiciel gratuit PhraseExpress vous propose de créer des raccourcis pour des mots ou même des phrases entières que vous utilisez souvent, pour éviter de les retaper ou de les copier-coller d’un document à un autre. Phrases de salutation, adresse e-mail, les possibilités sont infinies… et le temps gagné aussi ! L’avantage, c’est que vos raccourcis fonctionnent ainsi sur la totalité de vos logiciels et sur votre navigateur.

Il est tellement facile de créer un raccourci pour une nouvelle expression dans PhraseExpress que ça vaut la peine de le faire même si on n’en a besoin que pour quelques jours ou quelques heures. Je travaille en ce moment sur une traduction où il est question à de nombreuses reprises de « feuilles de style », de « périphériques de sortie » et de « zones d’affichage ». Un petit paramétrage, et hop ! Je me contente de taper « fds », pds » ou « zda », qui sont instantanément remplacés par le texte souhaité.

Mon conseil : encore une fois, il faut accepter de perdre un peu de temps au début… pour en gagner beaucoup ensuite !

Et vous, cherchez-vous à améliorer votre vitesse au clavier ? Avez-vous des conseils à partager ? Êtes-vous passés aux logiciels de reconnaissance vocale pour aller encore plus vite ? Témoignez !

 

Pour aller plus loin :

2 commentaires
  1. Merci Jeanne pour ces astuces très utiles. Je profiterai de l’été pour m’exercer à la dactylo !

  2. Alice, tu me diras si tu trouves ça efficace ! Moi je m’y suis mise l’été dernier, et on ne peut pas vraiment dire que je tape plus vite que mon ombre, mais j’ai fait de réels progrès !
    Merci pour ton commentaire en tout cas. :)

Les mots nomades

Jeanne Vandewattyne, traductrice indépendante anglais-français et espagnol-français, spécialisée dans le développement international, le tourisme et le secteur maritime (pêche, aquaculture et environnement marin).

Me contacter

Jeanne Vandewattyne
Les mots nomades
Tél. : (+33) 06 76 71 57 46
E-mail : jeanne [at] lesmotsnomades.com
Page Facebook Twitter LinkedIn E-mail Flux RSS