Organiser sa veille sur Internet

Être professionnel, c’est aussi se tenir au courant de l’actualité de notre métier de traducteur, et de celle de nos domaines de spécialisation. Sites spécialisés, blogs, réseaux sociaux… Ce ne sont pas les sources qui manquent ! Mais comment s’y retrouver ?

Veille

S’abonner

Partir tous les jours à la pêche aux infos, c’est bien, mais pas très efficace. Mieux vaut raisonner dans l’autre sens : ce sont les infos qui doivent venir à vous, et non l’inverse !

  • Abonnements RSS. Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore : sur vos sites internet et blogs préférés (le blog des Mots nomades par exemple :)), il y a souvent une petite icône orange et blanche qui vous permet de vous abonner au « flux RSS » du site en question.
    RSS Il vous suffit de vous procurer un agrégateur (en créant un compte gratuit Google Reader ou Netvibes, par exemple) qui va recenser tous vos flux RSS, et vous indiquer lorsque les sites qui vous intéressent publient de nouvelles informations. D’un simple coup d’œil à votre agrégateur, vous saurez quels nouveaux articles ont été publiés, et vous aurez même un aperçu de leur titre.
  • Twitter : Le réseau social au petit oiseau bleu ne sert pas uniquement à lire les derniers potins sur Lady Gaga ou Ashton Kutcher… En vous abonnant au fil d’actualités de confrères traducteurs, vous découvrirez de nombreux articles intéressants sur la traduction, la vie de freelance ou encore la terminologie. Pensez aussi à « suivre » des personnes qui tweetent à propos de votre domaine de spécialisation, pour être informé des nouveautés et des sujets qui préoccupent vos clients potentiels.
  • Newsletters : Recevez chaque jour, chaque semaine ou chaque mois, un condensé des informations qui vous intéressent, directement dans votre boîte de messagerie ! Revues de presse pour suivre l’actualité économique, newsletters des secteurs que vous visez… Quelque soit votre spécialisation, il y a fort à parier qu’il existe des newsletters dans ce domaine. Cherchez-les et inscrivez-vous !

Sélectionner

Trop d’info tue l’info. Internet est un outil formidable, qui donne accès à des quantités quasi illimitées de données sur tout et n’importe quoi… Encore fait-il faire le tri, sinon gare à l’infoxication

  • Limitez le nombre de vos abonnements. Oui, je sais, je viens d’écrire qu’il fallait s’abonner à tout un tas de choses… mais dans la limite du raisonnable ! Inutile de vous abonner à tous les blogs de traduction qui existent, vous ne vous en sortiriez pas. L’important, c’est de trouver les informations pertinentes. Contentez-vous par exemple de quelques blogs dont le contenu vous plaît vraiment.
  • Sur Twitter, utilisez les listes. Sur Twitter, le « follow back » fait partie des bonnes pratiques. Mais au-delà de 100 abonnements, il devient difficile d’y voir clair. Dans la masse de tweets qui inonde notre timeline, on pourrait facilement passer à côté de quelque chose. Les listes vous permettent de faire le tri et d’accéder plus facilement aux tweets des personnes  qui vous intéressent le plus.
  • Lisez en diagonale. Au fil de votre veille, vous allez tomber sur des articles passionnants, mais aussi sur des textes sans intérêt. Ne perdez pas de temps à tout lire, apprenez à évaluer rapidement si un article est susceptible ou non de vous intéresser, quitte à prendre le temps de le lire intégralement plus tard.

S’organiser

La veille, c’est passionnant, mais ça peut vite devenir chronophage si on ne se fixe pas de règles.

  • Priorisez. Décidez du temps que vous êtes prêt à consacrer à votre veille. Au besoin, prévoyez des créneaux dans votre emploi du temps. Et essayez de vous y tenir… sans trop déborder !
  • Filtrez les newsletters. Lorsqu’on travaille sur un projet, s’interrompre toutes les 10 minutes pour consulter ses e-mails, c’est contre-productif et ça perturbe notre concentration. En paramétrant votre messagerie, vous pouvez filtrer les messages que vous recevez, afin de choisir ceux qui vous seront notifiés ou pas. Un e-mail d’un client, ça peut être urgent, mais une newsletter, ça peut attendre la prochaine pause !
  • Gardez vos lectures pour plus tard. Vous vous étiez accordé une pause de 10 minutes sur Twitter, et vous avez cliqué sur un lien vers un article passionnant… et très fourni. Ou alors vous étiez en pleine recherche documentaire pour une traduction, et vous êtes tombé par hasard sur une information que vous aimeriez creuser. Gardez ça de côté, et lisez-le quand vous serez plus disponible. L’application Read It Later  (qui s’appelle désormais « Pocket ») vous permet de sauvegarder n’importe quelle page web dans une file d’attente, et vous la restitue  sur votre PC ou sur votre smartphone, en format html ou en texte seul, pour une lecture facilitée, au moment où vous le décidez.

Prendre du recul

Vous n’avez pas encore lu le dernier article de blog d’Untel, ou bien vous vous êtes déconnectés quelques jours et vous avez des milliers de tweets en retard ? Relativisez ! Il y a peu de risques que vous ayez raté une information vraiment vitale… D’ailleurs, les informations réellement importantes finiront bien par vous atteindre d’une façon ou d’une autre !

De nombreux traducteurs ne lisent jamais aucun blog de traduction, et ils le vivent très bien. Tiens, d’ailleurs, est-ce que ça ne nous ferait pas le plus grand bien, de faire une diète d’informations de temps en temps ?

Et vous, comment organisez-vous votre veille sur Internet ? Avez-vous des conseils à partager ?

 

Les mots nomades

Jeanne Vandewattyne, traductrice indépendante anglais-français et espagnol-français, spécialisée dans le développement international, le tourisme et le secteur maritime (pêche, aquaculture et environnement marin).

Me contacter

Jeanne Vandewattyne
Les mots nomades
Tél. : (+33) 06 76 71 57 46
E-mail : jeanne [at] lesmotsnomades.com
Page Facebook Twitter LinkedIn E-mail Flux RSS