1 an… un tournant… et 1000 mercis

Il y a un an, je signais l’acte de naissance des Mots nomades. Il y a 5 semaines, ma vie basculait… m’obligeant à faire des choix, à tourner des pages.
Entre gratitude et recueillement, cet étrange anniversaire est l’occasion pour moi de dire MERCI à tous ceux qui m’ont soutenue et me soutiennent encore dans cette aventure.

Derrière les nuages, le soleil est toujours là

Merci à mes parents d’avoir toujours respecté mes choix – mes orientations professionnelles tout comme mes choix de vie – du moment qu’ils me rendaient heureuse. Merci pour votre soutien inconditionnel et votre accompagnement, les heures de patiente relecture et la création de ce logo dont je suis si fière.

Merci à ma famille pour l’écoute et les conseils. Merci de m’encourager dans mon parcours, même quand celui-ci prend des directions qui ne correspondent pas forcément à vos critères de sécurité et de stabilité. Je sais que je peux compter sur vous, même dans les moments les plus difficiles, et c’est infiniment précieux.

Merci à mes amis de m’aider à croire en moi. Merci pour les coups de main, les discussions qui aident à avancer et les rigolades qui aident à décompresser. Merci d’être là, tout simplement.

Merci à mes collègues traducteurs pour la solidarité et les partages. Dans les moments de doute, votre expérience me sert bien souvent de balise. Grâce à vous, travailler en freelance n’est synonyme ni de solitude ni d’isolement. C’est toujours un plaisir d’échanger avec vous, plus encore de vous croiser pour de vrai, et je m’émerveille de toutes ces belles rencontres, d’où naissent parfois de belles amitiés.

Et enfin, plus que tout, merci à toi, Anthony. Ta philosophie de vie bien particulière m’a souvent déstabilisée, et nos discussions m’ont amenée à remettre en question la partition bien réglée de mon existence pour aller chercher au fond de moi mes réelles aspirations, mes réelles envies. Grâce à toi, j’ai découvert que j’étais bien plus forte que je ne le croyais. Tu m’as fait grandir, tu m’as rendue meilleure, plus réceptive aux belles surprises de la vie. Tu m’as appris que tout est possible. Sans toi, jamais je n’aurais entrepris cette aventure. Mon amour baroudeur, tu es présent au cœur même de mon projet, tant le nom « Les mots nomades » s’inspire de nos rêves d’ailleurs et de notre mode de vie hors des sentiers battus.

Jour après jour, tu as été le témoin bienveillant de mes progrès et de mes incertitudes. Tu as patiemment écouté mes monologues passionnés sur la magie des langues. Tu as accepté sans broncher toutes ces soirées que je passais devant mon écran d’ordinateur plutôt qu’avec toi… pendant que tu me préparais amoureusement de bons petits plats ou un feu de bois réconfortant. Tu as cru en moi. Tu as célébré avec moi chacune de mes petites victoires. J’aurais tant aimé pouvoir un jour te rendre la pareille.

Ta présence à mes côtés a été un merveilleux cadeau. Aujourd’hui, confrontée à la douleur terrible de ta disparition, je vais puiser en moi des ressources que je ne soupçonnais pas. Une fois de plus, tu me révèles une Force étonnante.
Alors je reprends la route des Mots nomades. Pour toi, pour moi. Plus que jamais, avec les décisions et les choix que ça implique. Parce que tu m’as appris à aller au bout de mes rêves. Je sais que ton étoile veille sur moi, et de là où tu es, j’espère que tu es fier de moi.

 

7 commentaires
  1. Merci à toi d’être, Jeanne.
    D’être si forte, bien plus que je ne l’aurais cru possible.
    De nous avoir, par ta ténacité, fait connaître des chemins que nous-mêmes n’aurions pas empruntés.
    De nous apprendre, par ta curiosité, mille choses que nous n’aurions jamais croisées.
    De nous mêler avec bonheur à tes rencontres multiples et chaleureuses.

    Oui nous t’avons fait confiance.
    Pourquoi refuser à son enfant d’être heureux ?
    Par peur d’une remise en question personnelle ?

    Tu as été poussée par Anthony dans des retranchements, dans des questionnements vers lesquels tu te penchais, peut-être alors en ayant peur d’y tomber. Il a permis des décisions, des choix, c’est parfois douloureux, toujours salutaire.
    Nous lui avons fait confiance.

    Belle route aux Mots Nomades,
    belle route à toi, Jeanne,
    je t’aime

  2. Jeanne,
    c’est tellement facile de t’apprécier, de vouloir ton bonheur, de t’épauler comme tu pourrais le faire pour nous aussi, de te faire naître un sourire et de vouloir t’entendre rire aux éclats… J’apprends à te connaître, toi, amie sincère.

    Tes mots aussi nomades soient-ils sont si attachants et si réconfortants à l’oreille, pleins d’un trop-plein de cœur aimant, Timéo en aurait été bercé, c’est certain ;)

    Donc tout ça pour te dire qu’on t’aime aussi, que sur le chemin des maux, notre courage t’accompagne, et que tu es promise à de grandes et belles choses. Le soleil se lèvera encore et caressera ta peau de ses chauds rayons, pansera ton cœur, t’enveloppant à nouveau d’un bien-être généreux et optimiste avec tout un horizon à portée de main.

    Je rejoins ta maman,
    BELLE ROUTE AUX MOTS NOMADES

  3. Je suis tellement touchée par vos mots… Je me raccroche à ce qu’il me reste de rêves, même si chaque pas me coûte.

    Plusieurs personnes m’ont dit qu’elles avaient lu dans ce texte un message d’espoir et de courage. Je l’espère sincèrement.

    La route continue… il le faut bien.

  4. Oui ton message porte l’espoir que tu inspires, oui le courage est une force redoutable, ta force.

    Fais-toi confiance comme nous te faisons confiance.
    Tes amis ont compris la sagesse et l’amour qui t’illuminent.

    Va. Doucement. Accompagnée de l’élan d’Anthony. Va ma belle

  5. Chère Jeanne,

    Curieux de savoir pourquoi je ne te croisais plus en ligne, j’ai remonté le fil de ton compter Twitter… qui m’a conduit ici. Avec beaucoup de retard, je tiens à t’offrir mes plus sincères condoléances. La lumière qui émane de ton texte si plein de courage, d’amour et d’espoir est plus forte que les ténèbres. Tu as toute mon admiration, ma sympathie et même, à des milliers de kilomètres de distance, mon amitié.

    Frédéric xx

    • Merci Frédéric, ton message me touche énormément.

      Ces dernières semaines, je ne suis plus parvenue à tout mener de front, d’où mon absence sur les réseaux sociaux… Mais dans 3 semaines je pourrai me consacrer à plein temps aux Mots nomades, et je retrouverai avec grand plaisir mes collègues en ligne.

      Encore merci pour tes mots,

      Jeanne

  6. Vivement ton retour, alors!
    Bon courage et à très bientôt. :-)

    F.

Les mots nomades

Jeanne Vandewattyne, traductrice indépendante anglais-français et espagnol-français, spécialisée dans le développement international, le tourisme et le secteur maritime (pêche, aquaculture et environnement marin).

Me contacter

Jeanne Vandewattyne
Les mots nomades
Tél. : (+33) 06 76 71 57 46
E-mail : jeanne [at] lesmotsnomades.com
Page Facebook Twitter LinkedIn E-mail Flux RSS